• ORGANISATEUR
  • PRESENTING-PARTNER
  • ORGANISATEUR
  • PRESENTING-PARTNER

Hugentobler : Des conditions techniques parfaites comme objectif

Depuis 2017, le Cuisinier d'Or fait confiance à Hugentobler Schweizer Kochsysteme AG pour sa technique de cuisine. Mais pourquoi cette entreprise familiale suisse, dont le siège est à Schönbühl, s'investit-elle dans le Cuisinier d'or ? Et comment les candidats sont-ils préparés à leur travail avec les appareils les plus récents ?
-->

Le talent seul ne suffit pas – la viande doit également être de qualité

Lors de la demi-finale au Trafo, à Baden, les candidats peuvent travailler de manière aussi filigrane et concentrée qu’ils le savent – si les ingrédients utilisés ne sont pas de qualité, même des gestes dignes du plus grand chef de cuisine ne suffisent pas à créer un menu des superlatifs. Pour le plat de viande, justement, qui doit contenir du poulet suisse, une viande de qualité supérieure est indispensable.
-->

Première prise de contact des talents culinaires

Au début de l’aventure du « Cuisinier d’Or », les cuisinières et cuisiniers nominés doivent suivre le briefing des candidats, un événement qui, s’il n’est pas spécialement glamour, est très important pour une bonne préparation du concours. Un regard en coulisses.
-->

Le nouveau chef de projet Sam Zaugg se présente.

Depuis cette année, le Cuisinier d'Or a un nouveau chef de projet. Sam Zaugg a repris le flambeau et raconte où il veut aller avec le Cuisinier d'Or, ce qui change et ce qui reste.
-->

Interview avec Armin Fuchs et Lucien Mosimann

Depuis 30 ans, le Cuisinier d’Or porte le sceau de ses deux organisateurs, Lucien Mosimann, 68 ans, et Armin Fuchs, 73 ans. Avant de partir en retraite, les deux hommes ont dévoilé dans le cadre d’un double entretien le secret de leur réussite en chantant les louanges de la profession de cuisinier et en expliquant pourquoi ils n’ont pas leur mot à dire dans leur propre cuisine.
-->

L’Histoire du Cuisinier d'Or

L’histoire du Cuisinier d’Or et de sa réussite commence en 1991 lorsque la société KADI organise la première édition de cet événement et ouvre ainsi un nouveau chapitre de l’histoire des concours culinaires.
-->