Christoph Bieri

Spital Riggisberg Insel-Gruppe, Riggisberg

Chef de cuisine

1990

Portrait de Christoph Bieri, 31 ans, chef de cuisine, hôpital Riggisberg Insel-Gruppe, Riggisberg

Postes précédents :

  • Cuisine de la clinique pédiatrique, Inselspital, Berne
  • Maison de retraite Rüttihubelbad, Walkringen

Au moment de choisir son orientation professionnelle, Christoph n’a pas hésité longtemps et a décidé de devenir cuisinier. En début de carrière, il n’était toutefois pas particulièrement enthousiaste. C’est seulement quelques années plus tard qu’il a remarqué combien ce métier était varié. Il n’aurait toutefois jamais imaginé atteindre son niveau actuel. Aujourd’hui, il participe pour la première fois à un concours de cuisine surtout parce que sa femme l’y a encouragé. Elle est spécialisée en économie domestique et est elle-même devenue une cuisinière passionnée et créative. Généralement, l’un des deux est dans la cuisine avec leurs deux jeunes fils, et elle doit souvent ranger son bazar car il est moins ordonné qu’elle.

Christoph accorde beaucoup d’importance aux produits frais et régionaux, du moins dans la mesure où sa fonction de chef à l’hôpital le lui permet. C’est plutôt lors des banquets qu’il exprime sa créativité. Il aime bien préparer des repas sophistiqués. C’est l’une de ses raisons pour participer au Cuisinier d’Or. Pour les menus de l’hôpital, son approche est très classique : féculents, légumes, viande/formule végétarienne. Sinon, sa présentation est plutôt « chaotique ». « Je suis loin d’être perfectionniste, je suis quelqu’un de désordonné. »

Christoph admire le sens du goût de Tim Melzer. Par ailleurs, son ancien chef de cuisine lui a beaucoup appris. A l’avenir, Christoph pourrait s’imaginer devenir indépendant ou même ouvrir son propre restaurant. Dans tous les cas, il voudrait suivre la formation pour obtenir son diplôme fédéral de chef de cuisine. Est-ce que ses deux enfants apprécient sa cuisine ? « Parfois », dit-il en souriant. Il considère les membres de sa famille comme les personnes les plus importantes au monde. Il aime également écouter du rock et, après une interruption, a repris la pratique de la guitare.

 

Liste des préférences de Christoph :

Film ou série ?
Série. J'en profite plus, mais la dernière est « Vikings » sur Netflix.

 

Ville ou campagne ?
Campagne. C’est là que j’ai grandi.

 

Sport ou farniente ?
Les deux.

 

Tesla ou Porsche ?
Tesla pour sa durabilité. Pour moi, la voiture est un moyen de locomotion.

 

Vin ou eau ?
Eau. Car je peux en boire plus.

 

Filet ou Nose to Tail ?
Nose to Tail. Si l’animal doit mourir, il a le droit d’être consommé entièrement.

 

Maison ou restaurant ?
Maison. C’est plus simple avec deux jeunes enfants. Et ma femme et moi adorons cuisiner.

 

Vegan ou végétarien ?
Je peux cuisiner vegan, mais cela manque de fantaisie. Les plats végétariens sont beaucoup plus variés.

 

Et enfin…

Que pourrais-tu concocter en 15 minutes à base de langue de bœuf, noix et sérac (fromage frais français) ?
Une entrée de langue de bœuf bouillie, au jus de noix, accompagnée d’une mousse de pommes de terre et sérac.