Robin Höfer

Alhambra Hotel Mali Losinj, Kroatien

sous-chef

1995

Portrait de Robin Höfer, 27 ans, sous chef, Alhambra Hotel Mali Losinj, Croatie (jusqu’à fin septembre 2022)

Postes précédents :

  • Lampart's Val Lumnezia, Morissen
  • GourmetRestaurant Guarda Val, Lenzerheide

Robin a commencé à cuisiner à l’âge de huit ans et, quatre ans plus tard, il s’occupait déjà seul de la cuisine familiale. Il n’était donc pas question qu’il fasse un autre métier, d’autant plus que son frère aîné est également cuisinier. Pour Robin, la compétition était ainsi ouverte : il voulait absolument devenir meilleur que son grand frère. Aujourd’hui, il doit en rire car il travaille dans la haute gastronomie alors que son frère dirige un service de traiteur en Espagne. Les deux s’entendent très bien et aiment échanger leurs idées.

Robin partage l’expérience qu’il a acquise lors des deux concours Laurentius et Marmite Youngster. Il a envie de monter en réputation et de montrer ce qu’il a dans le ventre. Il dit de son style culinaire qu’il est franco-asiatique. Pour la présentation, il privilégie l’amour du détail, la précision et le raffinement. S’il était un plat, il serait composé d’un dos de chevreuil car il a autant d’énergie que cet animal. Daniel Bumann a été son premier employeur dans un restaurant étoilé. « J’étais chaque jour à ses côtés aux fourneaux, et il m’a beaucoup appris et donné. » Depuis, Robin vole de ses propres ailes, mais il n’a jamais oublié le « turbo, turbo ! » de Daniel Bumann. Et s’il se met à son compte, ce qu’il voudrait faire d’ici trois ans, il voudrait tout utiliser, mais vraiment tout, comme le fait Daniel Bumann. Et être dans le positif, comme son ancien mentor. « Il m’a appris que c’était possible même avec un 2 étoiles. »

La personne qui compte le plus dans la vie de Robin est sa sœur qui est comme une mère pour lui et est la plus proche de lui parmi ses six frères et sœurs. A l’avenir, Robin aimerait travailler dans un restaurant 3 étoiles, mais aussi beaucoup voyager : il est particulièrement attiré par la Nouvelle-Zélande, le Pérou, l’Argentine et le Chili. Avant d’acquérir son indépendance comme chef de cuisine, il aimerait suivre une formation adaptée et apprendre l’italien ou l’espagnol. Pendant son temps libre, on peut le croiser en forêt ou en discothèque : dans les bois, il cueille des plantes sauvages et des champignons comestibles. « Et en boîte, je profite de ma jeunesse. »

 

Liste des préférences de Robin :

Film ou série ?
Série. Parce que l’histoire dure longtemps.

 

Ville ou campagne ?
Clairement campagne. Car la nature est beaucoup plus belle.

 

Sport ou farniente ?
Sport. Kitesurf, tennis, fitness, snowboard.

 

Tesla ou Porsche ?
Ni l’une ni l’autre … mais plutôt Porsche.

 

Vin ou eau ?
Le vin, c’est plus drôle.

 

Filet ou Nose to Tail?
Nose to Tail.

 

Maison ou restaurant ?
Restaurant. Là, je n’ai pas besoin de faire la vaisselle et, en plus, j’apprends de nouvelles choses.

 

Vegan ou végétarien ?
Végétarien. Qui veut renoncer au fromage, au lait et aux œufs ?

 

Et enfin…

Que pourrais-tu concocter en 15 minutes à base de filet de bœuf, yaourt et graines de tournesol ?
Un tartare de bœuf avec une vinaigrette aux herbes et au yaourt, des chips de potiron aux graines de tournesol et de la crème de tournesol, le tout servi avec une salade aux fines herbes.